Chomérac (Ardèche)

Exercice national de sûreté nucléaire dans la commune

Cet exercice s’est déroulé mercredi14 décembre 2016 de 8 heures du matin à la fin d’après-midi.

JPEG - 1.2 Mo

Il avait lieu autour de la centrale nucléaire de Cruas/Meysse. Son scénario consistait en l’évacuation de la population dans un rayon de 5km autour de l’installation après des rejets radioactifs mobilisant environ 300 personnes pour tester les procédures d’évacuation. Chaque étape a été “ simulée ” dans les conditions les plus proches de la réalité. Du déclenchement de la mobilisation à la mise en place effective des moyens sur le terrain et des temps de déploiement des organisations.

IMG/jpg/exercice_nucleaire_14_decembre_2.jpgIMG/jpg/exercice_nucleaire_14_decembre_3.jpg

A Chomérac, un centre d’accueil a été mis en place géré par la municipalité qui pour l’occasion a activé le « Plan communal de sauvegarde » sous la responsabilité du Maire François Arsac avec Gino Hauet, adjoint à la sécurité et Pauline Jimenez, directrice générale des services.

IMG/jpg/exercice_nucleaire_14_decembre_5-r90.jpgIMG/jpg/exercice_nucleaire_14_decembre_6-r90.jpg

Cet exercice a généré une certaine effervescence sur le complexe du Triolet où était installé un centre d’accueil et de regroupement pour des figurants (élèves ambulanciers et infirmiers) évacués, de manière réelle, par bus de Cruas. Ils y ont été accueillis par une cellule de soutien psychologique de la Protection civile et une unité de mesure de contamination des sapeurs pompiers de l’Ardèche.

IMG/jpg/exercice_nucleaire_14_decembre_7-r270.jpgIMG/jpg/exercice_nucleaire_14_decembre_8.jpg

Dans le même temps, l’Education Nationale en a profité pour faire procéder à la mise en œuvre du confinement du groupe scolaire Paul Vincensini conformément à son PPMS (Plan Particulier de Mise en Sûreté) et Isabelle Caussignac, directrice de l’EHPAD Yves Perrin a simulé l’accueil fictif de quelques personnes âgées de la commune de Cruas conformément au Plan Bleu de l’établissement. Ainsi donc, la municipalité a pu tester le rôle de chacun des acteurs impliqué par le Plan Communal de Sauvegarde et d’en vérifier l’organisation et la réactivité pour y apporter les améliorations nécessaires.

< Revenir à Actions "Sécurité"